Commandez vos articles Maovic et recevez vos produits dans un délai de 10 jours

Maman, comment va ton statu quo?

Publié par le

Un texte en collaboration avec Maman active, écrit par Véronique Brouillette

Allo maman, comment va ton statu quo? Le mien est pas mal stable depuis disons… 4 ans et demi, soit depuis la moitié de ma 1ère grossesse.

Mon travail de kinésiologue encourage les gens à bouger, à travers leurs objectifs, et d’adapter leur progression pour les garder motiver. Depuis ces 4 dernières années, j’ai réalisé que je suis humaine moi aussi et que mes plans d’activité physique en période postnatale ont été bien bousculés, bien plus que ce à quoi je m’attendais.

Avant les enfants, ma détermination était fixée au quart de tour, on me surnommait « la machine ». J’avais des buts et je les atteignais coûte que coûte. Tu vois le genre?

Et là, BAM !

Deux grossesses, incluant des nausées constantes, des maux de hanche, des soucis de plancher pelvien comme des fuites urinaires en plus de mes poignets qui ne suivaient plus la cadence, m’ont fait tomber dans ce fichu … statu quo (sans compter le manque de sommeil et plusieurs autres éléments dont je ne te parlerai pas aujourd’hui).

Je suis alors tombée dans une espèce de bulle intemporelle où tout ce qui m’importait était de m’occuper de mes enfants, de leurs craintes, de leur développement, de leur bonheur, de jour comme de nuit.

De toute façon, mon corps ne me suivait plus, alors à quoi bon me retrouver assise sur un sac de glace 15 minutes après avoir débuté un entrainement ou une activité qui pour moi, à une certaine époque, fut littéralement… qu’un échauffement? La honte, quoi!

Et là, BAM!

Deux ans après mon 2e accouchement, je me suis lassée. Lassée d’être là, à vaquer à mes activités quotidiennes de maman qui ne m’apportaient plus, à moi, de développement de soi ni de bonheur concret. J’avais tout laissé aux autres, à ma famille que j’aime tant.

      Crédit photo: istockphoto

Depuis, j’ai décidé de me plonger dans ce monde de la périnatalité, la « phase précédant et suivant l’accouchement », qui est, avouons-le, un monde à part.

Je suis donc devenue kinésiologue en périnatalité dans le but de guider les femmes enceintes et les nouvelles mamans à travers des entraînements en ligne variés et adaptés à cette période unique de la vie d’une femme. J’oriente mes conseils selon la motivation des mamans à bouger à travers leurs activités de loisirs et sportives, qui impliquent ou non de l’impact (marche, course, soccer, entraînement, etc.).

J’ai d’abord pris le temps de comprendre mon propre corps. Un cobaye disponible 24/7 pour appliquer ces nouvelles connaissances. Merveilleux! J’en suis ressortie nourrie de bienveillance envers mon corps.


J’ai également fait un changement total de mindset.


Maintenant, j’axe mes interventions sur les moyens à la disposition des mamans pour devenir la personne qu’elles veulent être, leur identité propre (ex : être consciente de sa respiration, être souriante, se sentir calme, être organisée, être sensible aux tensions de son corps au jour le jour, être capable d’adapter ses exercices et ses entrainements selon son état mental quotidien, etc.)

VS

L’objectif en soi n’est plus la cible visée (ex : faire 4 entrainements par semaine de 30 minutes, maigrir de 20 lbs, lever 50 lbs en squat, etc.) … tu vois la différence de perspective? L’objectif n’est plus si important au bout du compte. Le chemin (les moyens) pour y parvenir, lui, est essentiel. L’identité de la maman en est le point de départ.

      Crédit: Maman Active

Un mindset bien distinct de tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à ce jour. Ce mindset change même notre dynamique familiale, plus conciliante, plus calme, plus en respect de soi et des autres, plus sincère, plus à l’écoute, plus … humaine.

J’affronte encore aujourd’hui mes propres montagnes russes d’échecs et de réussites, mes propres analyses sur la mécanique du corps d’être maman.

Depuis quelques semaines, je peux dire que je suis sortie de mon statu quo, enfin.

Depuis, je réalise la chance que j’ai d’aider d’autres mamans à chaque étape de leur grossesse et de leur période postnatale à sortir peu à peu de leur propre statut quo.

Réussir à interpréter son corps après un accouchement est parfois simple pour certaines, et c’est une excellente nouvelle pour celles-ci!

Pour les autres, je dis :
Lève la tête
Regarde-toi dans le miroir
Pense à la personne que tu veux être
Fonce
Essaie quelque chose
Écoute ton corps
Apprends à connaître ton plancher pelvien et tes abdominaux profonds
Adapte, efface, recommence
Respire
Outille-toi
Demande de l’aide
Tu es unique
Tu mérites de porter attention à ton corps qui a donné la vie
Tu as maintenant ta vie à continuer, toi aussi
Bouge, ris, danse
Le confort de ton corps est accessible, et plus près de toi que tu ne le penses.
Ton corps a besoin de toi, maintenant.


Tu aimes les tests?
Voici quelques questions pour toi en guise de conclusion :

1- Sens-tu ton ventre bouger différemment comparativement à
    avant ton accouchement?
2- As-tu des fuites urinaires quand tu ris, sautes ou tousses?
3- As-tu moins d’endurance dans tes jambes depuis ta grossesse et
    ton accouchement?
4- Perçois-tu une baisse de motivation à prendre du temps pour toi?
5- As-tu omis de prendre 5 minutes par jour pour toi (lire, marcher,
    t’entraîner, prendre un bain chaud, appeler un(e) ami(e), écouter
    une musique que tu aimes) dans le dernier mois?
6- Est-ce que ton plancher pelvien est un pur mystère pour toi?
7- Te demandes-tu pourquoi tu as mal aux hanches ou au bassin
     depuis ton accouchement?
8- As-tu déjà été plus active que maintenant?
9- Aimerais-tu bouger davantage pour retrouver une plus grande 
    forme physique ?


Si tu as répondu Oui à au moins une de ces questions, c’est que ton statu quo a un axe à explorer… si tu en as envie bien sûr.

À toi de voir quel(s) moyen(s) tu veux mettre de l’avant pour débuter ton exploration. Bonne découverte !

Véronique, coach des mamans


Véronique Brouillette est maman de 2 enfants, kinésiologue
en périnatalité et fondatrice de Maman Active

Crédit photo: Bodoum Photographie

entraînement mindset périnatalité plancher pelvien vie de maman

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire