Commandez vos articles Maovic et recevez vos produits dans un délai de 2 à 5 jours.

5 critères pour mieux choisir ton plan de match sommeil

Publié par le

Un texte en collaboration avec Bedaine Urbaine, écrit par Marie-Pier Villeneuve

Hello à toi Maovic Mom! Je m’appelle Marie-Pier et je suis, d’abord et avant tout, comme toi, une maman comblée. Mais accessoirement, je suis aussi la fondatrice et conseillère principale de Bedaine Urbaine.

Peut-être connais-tu déjà nos #MiraclesDuSommeil... Mais si tu ne nous connais pas encore, sache que nous outillons les parents d’enfants de 0 à 5 ans afin d’améliorer leur sommeil. 

Ceci dit, là n’est pas l’important du sujet d’aujourd’hui. Notre philosophie d'entraînement au dodo est certes différente des autres approches, mais nous n'avons aucunement la prétention d'être meilleures. À chacun sa façon de voir les choses, comme à chacun sa façon de maintenir la forme. Yoga ou crossfit? Ta vie, ton choix!

Ce qui veut dire que certaines d’entre vous ne se sentiront pas du tout interpellées par un processus d’entraînement au dodo et c’est tout aussi légitime. L’entraînement au dodo ne fait pas de toi une meilleure mom. Pas plus que la pratique du cododo, ou pas, ou l’allaitement, ou les biberons. À chacun son motherhood et nos enfants seront épanouis!

Maintenant que tu sais que le choix t’appartient et que l’endormissement autonome n’est pas un besoin primaire à combler, j’aimerais parler à toi, celle qui veut bien accompagner son enfant vers des habitudes de sommeil différentes.

Quel que soit l’élément déclencheur de cette décision, sache qu’il est possible de le faire, mais qu’il y a des éléments à considérer avant de débuter. Achèterais-tu une voiture juste parce qu’une amie adore la sienne? Peut-être que oui. Peut-être que tu l'adorerais aussi. Mais n’aimerais-tu pas faire ton choix à toi?

Allez, voici 5 choses à considérer avant de commencer ton entraînement au dodo!

Laisser pleurer c’est non, mais des méthodes zéro pleurs, ça n’existe pas

Au début de l’entraînement au dodo, les spécialistes du sommeil, notamment Luther Emmett Holt, pédiatre, assuraient qu’il ne fallait pas stimuler un enfant de moins de 6 mois puisque ceci pourrait nuire à son sommeil. Il allait même jusqu’à ajouter que les bisous devaient être évités pour limiter la transmission de virus… C’est ainsi, avec ce genre de compréhension du développement humain, que sont apparues les premières méthodes invitant les parents à « casser» leurs enfants en les laissant pleurer (cry-it-out).  Une méthode qui fonctionnait à merveille dans les orphelinats quand les infirmières étaient en désavantage numérique…

Ensuite, est arrivé le Docteur Feber et sa feberization ou le infamous « 5-10-15 ». Une évolution par rapport au cry-it-out, car maintenant, le parent pouvait intervenir de façon courte et efficace. Mais pour celles l’ayant essayé, dont mon fils et moi avant de devenir Bedaine Urbaine, nous savons que ceci peut prendre des heures de pleurs, ajoutant du stress sur le stress déjà présent. Du gros fun pour la majorité des parents #ironie

*Le sommeil, l’allaitement et la nutrition sont les sujets les plus épineux de la maternité. Je me permets donc un aparté. J’ai moi-même fait le 5-10-15 avec mon garçon en 2010. Est-ce que je le referais? Je ne pense honnêtement pas. Parce que je connais maintenant d’autres méthodes, mieux adaptées à mon cœur de mom et aux besoins de l’enfant. Cependant, si tu trouves en cette philosophie ta zone de confort, aka tu ne la fais pas à contrecœur, je t’invite à l’essayer, la considérer ou à continuer. Je te donne mon entière bénédiction. Il est vrai que cette méthode fonctionne pour certaines familles. Personne au monde ne devrait t’en empêcher ou te faire douter que tu sais, mieux que quiconque, ce dont tes enfants ont besoin. Peut-être n’ont-ils pas besoin du 5-10-15, mais d’une maman heureuse, ça c’est certain!

Avec le temps, plusieurs spécialistes sont arrivés avec chacun leur recette sommeil avec plus ou moins de pleurs. Saluons ici Elizabeth Pantley, Dr William Sears, Tracy Hogg, pour ne nommer que ceux-ci. Mais aucun d’entre eux n’a trouvé la recette qui hypnotise et qui amène un bébé souriant à s’endormir seul, sans protestation.

Pourquoi les pleurs sont-ils inévitables? Parce que le bébé homo sapiens a été « programmé » pour dormir dans une grotte, avec toute sa tribu, près de sa maman. Aujourd’hui, parce que nous sommes ce que nous sommes, nous aimerions déjouer l’évolution humaine et faire de cet apprentissage un processus rapide et facile. Réalistement, l’entraînement au dodo n’est ni l’un, ni l’autre.

Vouloir montrer à son enfant à s’endormir seul sans l’entendre protester serait exactement comme vouloir perdre du poids avec une pilule magique. Ou faire une omelette sans casser d’œufs. Believe me mama, si ça existait, on le saurait…

Mis à part le cododo, et encore, tout processus d’entraînement au dodo n’est possible qu’avec des méthodes à pleurs contrôlés. On ne laisse pas pleurer un bébé seul, dans le noir, sans jamais intervenir. Ceci est une solution pour mom en détresse ne sachant plus à quel saint se vouer. By the way, ça arrive aux meilleures d’entre nous. Même les guerrières tombent. Cesse d’être si dure avec toi si ça t’est déjà arrivé, ok? Demande de l’aide à ta tribu, respire et cherche des solutions moins drastiques pour l’avenir. 

Je me répète, l’endormissement autonome n’est pas obligatoire, mais comme la course à pied te fera suer un peu, l’entraînement au dodo implique des pleurs…

Crédit photo: Alexe Talbot

Attention aux résultats garantis

Si je te dis qu’en 3 jours, je peux te faire perdre 10 lbs, y crois-tu? Peut-être que oui si je suis bien convaincante hihi! Mais la réalité est que personne au monde ne peut (ou ne devrait!) garantir des résultats basés sur un processus dans un délai précis.

Pourquoi? Trop de variables incontrôlables. Le premier étant : L’ÊTRE HUMAIN!

Pourquoi mon amie Julie a réussi avec sa fille en 3 jours? Parce que ton amie Julie était convaincue de faire la bonne chose, qu’elle a une petite fille avec des aptitudes sommeil plus béton que le bébé moyen, que le timing était le bon et que 3 jours ou une semaine, après quelques mois, on s’en souvient plus exactement.

Les bébés comme la fille de ton amie Julie sont l’exception et non la règle.

Autre bémol, même si ça fonctionne après 3 jours, seras-tu prête à reprendre les mêmes outils suite à une régression? Parce que même si en 3 jours c’est réglé, ne savais-tu pas que rien n’est éternel? Même les nuits paisibles et complètes, malheureusement…

Les chronomètres ne sont pas nécessaires

Encore un aparté: si tu as utilisé une méthode avec chronomètre et que ça a très bien fonctionné pour ton bébé, nous ne pouvons être plus heureuses pour toi. Nous ne disons pas que les chronomètres sont néfastes, nous disons simplement qu’ils ne sont pas nécessaires. 

Le meilleur chronomètre, et le plus fiable, est gratuit et d’une efficacité extrême : ton cœur de mom. 

Tu n’es plus capable d’intervenir doucement, calmement et de façon bienveillante? Sors de là.

Ce pleur ne fait aucun sens? Rentre.

Fun fact : savais-tu que de sortir de la chambre de ton enfant n’est pas la seule façon de l’accompagner vers un endormissement autonome?

La méthode de ta belle-sœur n’est peut-être pas la tienne

Celle de ton amie Julie non plus. Tu peux l’essayer parce que c’est possible que oui, mais ne te force pas à essayer quelque chose qui sonne tout croche à tes oreilles en partant. 

« Je n’ai pas eu le choix, c’était l’unique solution. »

Il existe autant de méthodes d’entraînement au dodo que de destinations voyage. Même Walt Disney n’est pas fait pour tout le monde… 

Prends autant de soin pour choisir ta façon de faire que lorsqu’est venu le temps d’acheter ta poussette. Ne laisse aucun petit détail t’empêcher d’être 100% convaincue parce que c’est toi l’unique personne qui pourra convaincre ton babe qu’il est bien dans son lit. 

N.B. Un oreiller Maovic peut convaincre n’importe qui hihi! Je dis ça, je dis rien…

Une méthode pour tous

Impossible. Il est impossible qu’une méthode soit infaillible au point de fonctionner avec tous les enfants de toute la planète. Si la consultante en dodo de ton choix ne te donne qu’une option, qu’une seule série d’actions à faire, sors de là en courant. Prendre en considération les valeurs des parents, les besoins et l’âge de l’enfant ne sont que quelques aspects à considérer.

BONUS : L’entraînement au dodo n’est pas l’unique solution

Des bras de rechange, le cododo, des siestes profitables… Tant de choses à prendre en compte avant même de penser à appliquer des méthodes d’entraînement au dodo.

Les troubles du sommeil sont souvent le résultat de bien des facteurs. L’amélioration des habitudes est la meilleure façon d’avancer... puisque viser la perfection est souvent plus décourageant qu’autre chose. Monte une marche à la fois et tu verras la fin de l’escalier bien plus rapidement que tu ne le crois…

En espérant que ces petits trucs t’aident à faire un choix éclairé, chère TopTop Mom! Chose certaine, tu n’es pas seule, et déjà de savoir ça, c’est rassurant, non?

 

Crédit photo couverture: Audrey Couture

entrainement au sommeil habitudes de sommeil sommeil sommeil bébé

← Article précédent